Le rachat de credit immobilier

Le crédit immobilier, comme son nom l’indique, donne la possibilité pour une personne de financer l’intégralité ou la partie de son acquisition immobilière. Cela implique notamment la réalisation d’un projet de construction ou des travaux d’aménagement ou la restauration d’une construction existante. Pour éviter les problèmes que le remboursement de celui-ci peut engendrer, le rachat de credit immobilier est recommandé dans certaines situations.

Notion de rachat de credit immobilier

Dans le cas d’un contrat de prêt immobilier à taux fixe, la durée du prêt est prévue d’avance par les deux parties c’est-à-dire l’établissement prêteur et l’emprunteur. Ce dernier doit remplir son obligation de payer mensuellement les taux d’intérêt. Le taux reste toujours le même que celui qui est prévu dans le contrat. Il peut arriver cependant que l’offre actuelle de l’établissement soit plus intéressante. Dans ce cas, la seule issue avantageuse possible pour l’emprunteur est le rachat de credit immobilier.

Dans ce système, le consommateur immole son prêt en cours pour le changer par un autre avec des conditions plus profitables. Selon son choix, il peut le contracter auprès de son emprunteur ou d’un autre. En effet, les procédures au sein des banques sont plus complexes par rapport à celles dans les intermédiaires dans le secteur comme les organismes spécialisés en rachat de crédit et les courtiers aussi bien dans le réel que sur Internet. Mais, si la solution se trouve auprès d’un autre prestataire, il faut à la fois y inclure un nouveau prêt et une nouvelle garantie. C’est ce qui peut aussi compliquer les procédures.

Les prêteurs hésitent souvent à accepter une demande de rachat de credit immobilier venant de leurs emprunteurs, car ils jugent que leurs risques financiers seront plus alourdis si le précédent prêt n’arrive à son terme. Mais, il existe cependant d’autres qui sont plus ouverts pour accorder une telle demande.

Les éléments à considérer avant de faire appel
à cette solution

Un rachat de credit immobilier est une solution pour éviter un important endettement et aussi pour négocier le taux d’un précédent prêt. Il peut constituer un problème si l’emprunteur ne prend pas en compte de nombreux points avant de s’y engager.

Le premier élément à considérer est la durée du remboursement. Un emprunteur doit supprimer l’option si la durée restante du prêt en cours est supérieure à la durée déjà écoulée. Pour un emprunt de 10 ans par exemple, le rachat ne sera pas avantagé si les 6 premières années sont déjà passées en toute régularité.

Le second point à ne pas oublier est le taux car le contrat ne sera pas profitable si celui du nouveau prêt est de 1,2% de plus par rapport à celui du crédit en cours. L’évaluation doit concerner seulement la période restante de celui-ci. Si le reste pour le premier prêt est de 15 ans, la comparaison sera donc à la base de cette durée.

Les autres importants points à prendre en compte avant de s’engager sont les frais et le financement des frais du rachat, le capital restant dû du prêt non encore remboursé : tous ces points seront évoqués par votre conseiller qui manœuvrera au mieux afin que ces frais ne soient pas élevés.

Votre demande gratuite et sans engagement